Création du Conseil National du Logiciel Libre

 

Le CNLL a pour vocation de parler au nom de l’ensemble de la filière économique du logiciel libre, sans discrimination, afin de faire connaître les bénéfices du logiciel libre dans le contexte actuel de relance économique, et de faire entendre les demandes de ses membres auprès des pouvoirs publics, pour un soutien à l’activité économique de la filière.

Selon une étude de Pierre Audoin Consultants pour l’OPIIEC publiée début 2009, le Logiciel Libre représente un marché de 1,1 milliards d’Euros en France en 2009, et connaît une croissance soutenue de plus de 30% par an malgré la crise.

Regroupant 10 associations, représentant plus de 200 entreprises de toutes les régions de France, le CNLL aura une légitimité certaine dans son rôle de représentant de l’écosystème des entreprises du logiciel libre, au plan national.

Les membres fondateurs du CNLL sont : Alliance Libre, Cap Libre, Collibri (Cap Digital), GT LL (System@tic), Libertis, OSS@TV (Telecom Valley), PLOSS, PLOSS RHA, Pôle Nord, ProLibre. Ces associations et groupements d’entreprises jouissent déjà d’une grande légitimité et mènent une action reconnue au niveau régional, pour la promotion de l’économie du libre.

Marc Saboureau, Président d'Alliance Libre :

"Nous sommes très fiers de la naissance de CNLL. Elle va ainsi renforcer l’usage du libre qui est fondé sur la confiance réciproque, mais aussi sur la conviction que chacun peut y apporter quelques chose. Le CNLL représente un formidable stimulant intellectuel, puisqu’elle synthétise l’esprit d’équipe, et regroupe l’innovation constante de toutes nos associations et de ses membres."